_____________________________________

_____________________________________

16 mai 2017

La répartition des forêts sur le globe

La Terre abrite beaucoup plus de forêts que ce qu'on pensait




Une nouvelle analyse globale de la répartition des forêts sur le globe a permis de découvrir 467 millions d'hectares de forêts précédemment non déclarées. Il s'agit d'une superficie équivalant à 60% de la taille de l'Australie.


Cette découverte augmente d'environ 9% la quantité connue de couverture forestière mondiale et augmentera considérablement les estimations de la quantité de carbone stockée dans les plantes du monde entier, rapporte le site internet The Conversation.
Ces nouvelles forêts ont été trouvées en examinant les "zones arides", appelées ainsi parce qu'elles connaissent beaucoup moins de précipitations qu'elles ne perdent d'eau par l'évaporation et la transpiration des plantes. Selon les résultats de l'étude publiée dans la revue Science, ces zones arides contiennent 45% de forêt de plus que ce qui avait été rapporté dans les études précédentes.
De nouvelles forêts ont été découvertes dans des zones arides sur tous les continents habités, mais principalement en Afrique subsaharienne, autour de la Méditerranée, du centre de l'Inde, de l'Australie côtière, de l'ouest de l'Amérique du Sud, du nord-est du Brésil, du nord de la Colombie et du Venezuela, et des parties nordiques des forêts boréales au Canada et Russie. En Afrique, l'étude a permis de doubler la quantité de forêt sèche connue.



09 mai 2017

Examen 2 - Juin 2017


Première partie – Un territoire rural nouveau (voir dossier delta du Mékong)
                                     

Deuxième partie – Comparer la métropole européenne et la métropole nord-américaine














N.B. : documents mis à ta disposition le jour de l'examen : le tableau des éléments identifiables (fiche 4) et la grille d'analyse  morphologique et fonctionnelle (fiche 12).


Compétences

Collecter et traiter des informations, les mettre en relation en mobilisant des savoirs, des modèles et des théories étudiés (voir ci-dessous) dans le but de réaliser une synthèse, sous la forme d'une carte ou d’un croquis de synthèse.


                    Collecter et traiter des informations

  •  Situer le territoire, ce qui implique de choisir les informations utiles relatives aux composantes naturelles (fiche 3 + TU Europe + TR zone aride).
  • Observer le territoire, c'est-à-dire appliquer correctement une grille de lecture du paysage (fiche 4 + TR zone aride).
  • Identifier les caractéristiques morphologiques et fonctionnelles de quartiers européens et nord-américains (fiche 12 + T urbains).
  • Construire ou compléter une carte (croquis) de synthèse en fonction de chorèmes, de façon à visualiser l'organisation territoriale (fiche 5 + TR zone aride + T urbains).
  • Compléter un structurogramme : dans le but d’expliquer une problématique, identifier les causes, les conséquences, établir des liens (fiche 14).

                    Savoirs, modèles et théories à transférer

  • Localiser un territoire à l'échelle planétaire, c’est-à-dire reporter ses coordonnées géographiques sur un planisphère muni de parallèles et de méridiens (fiche 2 + exercices).
  • Identifier des éléments du paysage en rapport avec l'oro-hydrographie. Cela implique de maîtriser le vocabulaire de base : plaine, plateau, montagne, colline, butte-témoin, vallée, dépression, fleuve, rivière, affluent, confluent, amont/aval, rive droite/rive gauche, méandre, débit, estuaire, delta.
  • Identifier sur une carte les traces du plan radioconcentrique.
  • Citer quelques exemples de mutations technologiques, démographiques et urbanistiques des 19ème et 20ème siècles (voir Paris).
  • Identifier sur une carte les traces des mutations de la métropole européenne aux 19ème et 20ème siècles (voir transfert Bruxelles).
  • Définir les notions de plan radioconcentrique, faubourg, banlieue et quartier.
  • Sur carte ou sur photographie satellitaire, distinguer la ville de sa banlieue (voir Bruxelles + exercice transfert Paris/développement concentrique puis tentaculaire des agglomérations urbaines).
  • Construire un diagramme ombrothermique (fiche 8 + exercices).
  • Calculer ΔT et ΣP.
  • Compléter la grille d'observation d'un diagramme ombrothermique (fiche 9 + exercices).
  •  Identifier les climats suivants sur base des critères de classification (fiche 11) : désertique chaud, tempéré maritime, continental, méditerranéen, tropical à saisons contrastées.
  • Calculer une densité de population (fiche 13).
  • Déterminer un modèle de répartition de la population (fiche 13).
  • Compléter une coupe-synthèse de la métropole européenne et de la métropole nord-américaine.
                    Matériel

                   Calculatrice
                   Stylo à encre
                   Crayon ordinaire
                   Effaceur / Gomme
                   Crayons de couleur (bleu, vert, rouge, jaune, orange et marron)
                   Latte


07 mai 2017

Au coeur du delta du Mékong

Un type d’organisation de l’espace rural en Asie du Sud-Est







03 mai 2017

18 ans et du talent !

De magnifiques images de New York City !





Josh Charow on Vimeo



02 mai 2017

Contrôle de synthèse 5 - Mai 2017


Métamorphose d'une ville - Bruxelles à la fin du 19ème siècle
http://bruxelles-bruxellons.blogspot.be


  • Citer des exemples de mutations technologiques, démographiques et urbanistiques que connaissent les villes aux 19ème et 20ème siècles (R)
Références : documents "Histoire du Monde : le temps des machines", "La révolution Haussmann".
  • Identifier dans divers documents ces mutations (T).
  • Reconnaître ces mutations sur photographie satellitaire ou carte (développement concentrique et développement tentaculaire liés aux mutations) (T).
 Références : exercice transfert Paris et carte  atlas Bruxelles
  • Définir les notions suivantes : faubourg, banlieue, agglomération (R).
  • Délimiter sur carte les deux composantes de l'agglomération : la ville et sa banlieue (T)
Références : carte de la région de Bruxelles-Capitale + exercice de transfert Paris
  • Dynamique urbaine : compléter une carte de synthèse (T)
Référence : dynamique urbaine - carte de synthèse (chorèmes)
  • Définir la notion de quartier (R).
  • Identifier les caractéristiques morphologiques et fonctionnelles de quartiers d'une métropole européenne (T).
 Référence : fiche 12 (qui sera fournie) + 9 quartiers agglomération bruxelloise
  • Associer différents quartiers de la métropole européenne à une coupe-synthèse et à une carte de synthèse (T).
Référence : morphologie urbaine - carte de synthèse

R = restitution 
T = transfert